Communautés de pratique
Des écosystèmes pour l'apprentissage, le travail et l'innovation.
Communauté de pratique et apprentissage par la pratique
Categories: Fiches de lecture

Cet article fait référence à une analyse de l’application de la théorie de la communauté de pratique dans un hôpital. C’est au cours d’une formation formelle, qu’un groupe de soignantes a décidé de se réunir pour résoudre un problème.

Face à l’observation d’un problème sévère impliquant un patient, des infirmières issues des services de soins palliatifs vont se regrouper pour échanger leur expérience et leurs connaissances dans un guide destiné à la profession. Le processus de transposition de leur savoir et les changements induits sont décrits dans l’article.

A delà de la formalisation de pratiques explicites, les échanges vont permettre de (re)négocier le sens de palliatif. C’est à partir de ce moment là que les auteurs s’attendent à voir arriver un changement et que le travail va consister à échanger de l’information, apprendre des uns et des autres, construire des relations et de partager leur savoir-faire.

Le travail de rédaction aura permis à certaines une participation de moins en moins périphérique. Dans le processus, mettant en jeu la dualité participation/réification, la participation aura permis de confronter l’expérience des membres et la réification aura procédé de l’objectivation de nouveaux concepts/savoirs venus enrichir le patrimoine (ici les représentations des soins palliatifs et du soulagement de la douleur)

Finalement, ce n’est pas l’expérience de certaines infirmières qui sera légitimé mais toute la communauté car leur travail sera publié.

Dans sa conclusion, Noel-Hureaux rappelle que « le concept de CoP repose sur une conception sociale des apprentissages et sur l’importance fondamentale de la pratique. L’accent est alors porté sur les compétences comme l’agrégation de leurs connaissances et de leur expérience […] mais également sur les significations portées à ces connaissances et sur les notions d’affiliation et d’identité, cruciales en formation ».(p.103). Elle résume le processus observé : visualisation d’un procédé, réflexion entremêlant convictions intimes et aspects spirituels (vie/mort) et enfin organisation collective de l’activité dans les savoirs et les pratiques de ces savoirs.

Bibliographie

NOEL-HUREAUX, E., 2008, Communauté de pratique et apprentissage par la pratique, in LE GRAND J.-L., VERRIER, C. (sous la dir.), Pratiques de formation-analyses : Les communautés de pratique, N°54, Université Paris 8, pp.93-104.

Tags:

Leave a Reply