Communautés de pratique
Des écosystèmes pour l'apprentissage, le travail et l'innovation.
Evaluation d’une relation dans le tutorat distantiel inter-promtions d’étudiants : Sens, apports et limites au titre du lien social
Categories: Fiches de lecture

Introduction

Article concernant le tutorat entre pairs. Evaluation d’une expérience (non une recherche). Sont repris ici principalement les informations qui concernent la méthodologieet les résultats, plus qques données sur le tutorat à des fins d’analogie avec l’animteur de CoP.

« Le tutorat, facteur essentiel dans l’apprentissage à distance des étudiants par l’interaction sociale et la médiation des savoirs qu’il encourage, pose de nombreuses questions sur la re-création du lien social qu’il génère, mais également sur l’évaluation qui en est faite.
A partir une étude qualitative effectuée auprès des étudiants et reposant sur la théorie de l’activité élargie selon le modèle d’Engeström, nous analyserons les objectifs visés et l’évaluation du tutorat, ses apports ainsi que ses limites, notamment au titre du lien social. » (p.1)

La fonction tutorale peut être caractérisée selon 3 aspects :1/ Une activité de médiation pédagogique  et technique(« Le rôle du médiateur n’est alors plus seulement de transmettre le savoir, mais de favoriser son appropriation par l’apprenant. Cette activité de médiation se présente sous 4 formes selon Peraya (2004) > la médiation technologique, sensori-motrice, sociale ou relationnelle, et enfin sémio-cognitive. « Dans ce contexte, le tuteur étudiant va être perçu comme un médiateur de l’apprentissage, un facilitateur de la construction du savoir à travers l’accompagnement (voir p.3)) », 2/une relation sociale et interactionnelle avec l’apprenante, 3/une capacité à enrichir l’autonomie de ce dernier (méthodologique, organisationnelle, etc.)

5 fonctions de tuteur sont présentées : Fonction pédagogique, fonction   méthodologique et organisationnelle, fonction technique et administrative, fonction relationnelle et sociale, fonction motivationnelle et affective.

Méthodologie d’étude du tutorat et évaluation

Théorie de l’activité élargie

« Pour évaluer ce tutorat, nous avons choisi d’utiliser la théorie de l’activité élargie qui donne un cadre conceptuel à l’analyse systémique, à l’observation des communautés d’apprentissage. Cette approche s’appuie d’une part sur Vygotsky (78) et le concept d’ « action orientée vers un objet et médiatisé par un
artefact» et d’autre part sur Y. Engeström (87) et la structure d’un système d’activité humaine » (triangle). » La théorie de l’activité élargie d’Engeström va nous permettre d’analyser notre  problématique portant sur l’évaluation du tutorat entre pairs, notamment de la relation, et apporter des
réponses aux questions suivantes :  le tutorat entre étudiants de promotions de niveaux différents fait-il sens d’un point de vue pédagogique et relationnel ? A travers les médiations entre étudiants, ce tutorat permet il la création d’un lien social ? Selon quelles modalités organisationnelles et sur quels outils de communications repose-t-il ?

Système d'activité selon Engeström

Système d'activité selon Engeström

Méthodologie d’étude du tutorat

L’analyse est essentiellement qualitative : receuil de témoignages sous forme d’entretiens semi-directifs tout au long de la formation. Recueil d’un CR par binôme tuteur/tutoré comprenant trois parties : perceptions du tuteur, du tutoré et du tutorat ensemble. « Enfin, quelques questions ouvertes ont permis d’avoir une ouverture sur le tutorat et ses modalités d’application du point de vue des étudiants. » 68 binômes tuteur – tutoré ont été créés. Nous avons ainsi recueilli 64 bilans, dont 3 ont été rédigés uniquement par le tuteur et 2 par un tutoré. 4 binômes n’ont pas rendu de synthèses.

Analyse des résultats de l’étude

1- Analyse d’un point de vue individuel au sein du binôme en rapport avec l’activité, à travers la triangulation Sujet – Communauté – Objet et voir en quoi il y a eu réalisation de l’activité de tutorat et transformation de l’environnement du sujet > Voir les apports du tutorat pour chacun des acteurs, leurs places respectives et leurs intercations. Pour le tuteur : satisfaction sur le plan pédagogique et relationnel. « Effet tuteur » réel (« Celui-ci est défini comme les avantages retirés par un étudiant qui aide ou accompagne un autre étudiant dans son apprentissage »)…
2- Triangulation sujet / communauté – outils – objet : mettre en avant les usages des outils pour la réalisation de l’activité
3- Triangulation Communauté – Division du travail – Objet
4- Triangulation Règles – Communauté – Objet

Conclusion

« Notre étude qualitative, analysée grâce à la théorie de l’activité élargie d’Engeström, nous a permis de révéler les interactions entre les différents acteurs et composants de l’activité : les médiations entre étudiants sont essentielles pour la création d’un lien social, celui-ci se développant d’autant plus à travers les fonctions relationnelles, affectives et sociales du tutorat. A la suite de Barnier, nous pouvons
situé l’activité tutorale à « l’articulation de l’acte d’enseigner et de celui d’apprendre pour laquelle les étudiants sollicitent conjointement les processus de transmission, d’appropriation et de réinvestissement des connaissances » »

Source

Bertschy, A., Gasté, D., 2006, Evaluation d’une relation dans le tutorat distanciel inter-promotions d’étudiants : sens, apports et limites au titre du lien social, Colloque international Tice Méditerranée « L’humain dans la formation à distance : les enjeux de l’évaluation », 26 – 27 mai 2006, Gênes, Italie. consulté le 12/09/2009 à l’adresse http://isdm.univ-tln.fr/PDF/isdm25/Bertschy_TICE2006.pdf

Tags:

Leave a Reply