Communautés de pratique
Des écosystèmes pour l'apprentissage, le travail et l'innovation.
La régulation sociale dans les espaces collaboratifs sur le Net
Categories: Fiches de lecture

Résumé

« La ge?ne?ralisation de l’usage d’Internet a induit de nouvelles pratiques oriente?es vers la mutualisation des compe?tences, re?pondant par la? me?me aux contraintes e?conomiques contemporaines. Ces espaces s’organisent en communaute?s qui re?ve?lent la gene?se d’une culture commune, et de processus de re?gulation sociale pour asseoir leur stabilite?. Sur le mode?le des observations mene?es par Goffman, nous proposons une e?tude des idiomes rituels mobilise?s dans les interactions « virtuelles », comple?te?e par une approche lie?e a? l’anthropologie e?conomique. »

« L’objet de cette e?tude est d’approcher les phe?nome?nes de l’e?mergence de l’action collective et de sa re?gulation sociale dans les espaces virtuels, dont les communaute?s d’apprentissage par Internet sont une instance. Cette de?marche suivie est compre?hensive, dialectique, de?termine?e par le double mouvement inductif et de?ductif, et porte sur des traces de l’activite? humaine dont on essaie d’extraire les significations sous-jacentes. »

Apprentissage et lien social : sociogenèse réciproque

L’auteur passe en revue les auteurs (Piaget et Vigotsky), les associe, et résume très brièvement leur théorie et les concepts issus du constructivisme et du socio-constructivisme, tout en s’appuyant sur des auteurs (Clot,  :

Piaget : Assimilation / accomadation / équilibration, conflit social, dissonance cognitive, conflit sociocognitif.

Vigotsky : Zone proximale de développement, marquage social.

Une bibliographie très intéressante !

Modus Vivendi

L’interdépendance des actions des participants est caracte?rise?e « par la diffusion du pouvoir normatif : participer a? la production, c’est participer a? sa re?gulation, c’est e?mettre des normes valides pour soi-me?me et pour les autres. Cette capacite? a? inventer de nouvelles re?gles oblige a? distinguer la solidarite? technique, fonctionnelle, de la solidarite? sociale, fonde?e sur des re?gles moins locales, plus stables, et non re?ductibles a? une fonctionnalite? pre?cise. »

Dans ces conditions, malgre? les perturbations re?gulie?res auxquelles il est e?prouve? par le jeu des interactions et de l’influence du milieu, le syste?me maintient-il sa stabilite? ?

Coopération et régulation sociale

L’auteur aborde la régulation commune sous l’angle de la théorie des conventions (Lewis)(Reynaud, 2004) : « Elle se de?finit par l’existence d’un ensemble d’attentes mutuelles et concordantes et d’un ensemble de pre?fe?rences en tant que situation d’e?quilibre. Elle repose en fait sur la reconnaissance publique d’une solution apporte?e a? un proble?me de coordination, ou? chacun pense qu’elle est en vigueur, et que les autres les pensent aussi. Le langage donne un exemple intuitif d’une telle convention (Ibid.). »

Le symbolique en sce?ne : les idiomes rituels

L’auteur aborde tour à tour plusieurs concepts, mais succinctment : l’importance de la ritualité, l’apport de Goffman (paradigme compréhensif, les rites d’interaction), les régions antérieure/postérieure/extérieure, le maintien de la face, l’amour-propre, la considération, les coulisses, le rôle.

Le symbolique en acte : le don / contre don

L’auteur résume la théorie du don / contre don de Mauss (« La question qui sous-tend son programme de recherche, c’est « quelle force y a-t-il dans la chose qu’on donne qui fait que le donataire la rend ? » »)

+ Gensollen (2000) propose une explication du fonctionnement des communaute?s virtuelles a? partir de Mauss et des trois notions suivantes : les e?changes asynchrones, de l’intimite? instrumentale, un lien particulier formate? par la communaute?, et enfin de la celle de syste?me d’e?conomie non rivale.

Source

Rainguez, C. 2007. “La régulation sociale dans les espaces collaboratifs sur le Net.” dans Actes du colloque Tice Méditerranée. Marseille.

Leave a Reply