Communautés de pratique
Des écosystèmes pour l'apprentissage, le travail et l'innovation.
Typologie des communautés de pratique virtuelle

Ci-après une typologie de CoPV recueillies dans un rapport de Bourhis et Tremblay (2004). Je me sers de ces caractéristiques structurantes pour évaluer et catégoriser les CoP auxquelles j’ai affaire. Pratique pour y voir plus clair.

Pour en savoir plus, ces caractéristiques (et leurs sources littéraires) sont définies dans un article de Dubé et al. (2006)

Le niveau de complexité est croissant de 1 à 5.

Caractéristiques démographiques de la communauté

Orientation Opérationnelle 1
2
3
4
5
Stratégique
Durée de vie Temporaire




Permanente
Âge Vieux




Jeune
Niveau de maturité Transformation




Potentiel
Processus de création Spontané




Intentionnel
Contexte organisationnel



Dépassement des frontières Restreint




Large
Environnement organisationnel Facilitant




Obstructif
Disponibilité des ressources Élevée




Faible
Degré de formalisme Aucune reconnaissance




Institutionnalisation
Gouvernance Clairement désignée




Constamment négociée
Caractéristiques des membres de la communauté





Taille de la communauté Petite




Grande
Dispersion géographique Faible




Élevée
Processus de sélection Fermé




Ouvert
Engagement des membres Volontaire




Obligatoire
Expérience antérieure de communauté Importante




Inexistante
Stabilité des membres Stable




Fluide
Familiarité envers les TIC Élevée




Faible
Diversité culturelle Homogène




Hétérogène
Pertinence du sujet Élevée




Faible
Environnement technologique
Niveau de dépendance envers les TIC Faible




Élevée
Disponibilité des TIC Très variée




Peu variée

D’après…

Bourhis A. et Tremblay D. G., 2004, Les facteurs organisationnels de succès des communautés de pratique virtuelles, Québec, CEFRIO. Adresse : http://www.cefrio.qc.ca/fr/documents/projets/71-Modes-de-travail-et-de-collaboration-a-lere-dInternet.html [Accédé : 23 Octobre 2009].

Dubé, L., A. Bourhis, and R. Jacob. 2006. “Towards a typology of virtual communities of practice.Interdisciplinary Journal of Information, Knowledge and Management 1(1):69–93.

Leave a Reply