Communautés de pratique
Des écosystèmes pour l'apprentissage, le travail et l'innovation.
Identification de graines de communauté de pratique : mise en œuvre au sein d’une entreprise de microélectronique
Categories: Fiches de lecture

Cappe (2005) a mis en place un instrument pour détecter des CoP émergentes sur la base des définitions de Wenger. Utile pour détecter des CoP émergentes, des « graines de CoP ».

  • « L’engagement mutuel est caractérisé par la volonté de chaque membre de mettre à disposition de la communauté ses savoirs et savoir-faire ». Il se caractérise par une relation d’entraide, une appréhension commune (manière de s’engager, vision commune, discours partagé) et une connaissance mutuelle de qui fait quoi.

  • « L’entreprise commune est une implication volontaire et spontanée des membres de la communauté dans une action collective ». Il résulte de la participation et de la réification débouchant sur un répertoire partagé (outils, artefacts issus de l’expérience)

  • La pratique est le savoir spécifique que la communauté développe, partage et conserve. Cela se traduit par des besoins de savoirs similaires, des pratiques similaires.

Concepts clés des CP

Composants

Critères d’identification des graines de CP

Domaine

Sujet d’intérêt commun

Communauté

Entreprise commune

Action volontaire

Engagement mutuel

Entraide

Appréhension commune

Connaissance mutuelle

Répertoire partagé

Outils partagés

Histoires

Pratique

Besoin de savoirs similaire

Pratique similaire

Figure 3 (p.8) : Critères d’identification des graines de communauté de pratique

L’auteure s’est constituée une grille qui comporte des critères identification permettant de situer le degré de maturité des communautés.

Critères

Faible

Médian

Fort

Sujet d’intérêt

Plusieurs personnes isolées montrent un intérêt pour un même sujet

Plusieurs personnes sont en contact ponctuel pour discuter d’un sujet commun

Il existe un réseau informel de personnes s’intéressant à un sujet spécifique

Action volontaire

Plusieurs personnes isolées ont l’idée d’entreprendre une même action

Plusieurs personnes sont engagées dans une action commune

Un groupe de personnes s’implique régulièrement dans des actions communes

Entraide

Plusieurs personnes souhaitent recevoir de l’aide ou pouvoir apporter la leur

Plusieurs personnes s’entraident ponctuellement

Plusieurs personnes s’entraident systématiquement

Appréhension commune

Plusieurs personnes présentent une vision commune de leur activité, de façon isolée

Plusieurs personnes ont conscience d’avoir une même vision de leur activité

Plusieurs personnes ont développé ensemble une même vision de leur activité activité

Connaissance mutuelle

Plusieurs personnes souhaitent faire connaître leurs compétences et connaître celles des autres pour détecter ce qu’elles peuvent s’apporter mutuellement

Plusieurs personnes se sont informées de leurs compétences respectives

Plusieurs personnes ont listé leurs compétences pour les rendre visible à l’ensemble du groupe

Outils partagés

Plusieurs personnes seraient intéressées pour développer ou adopter des outils communs.

Plusieurs personnes ont adopté ou construit, au moins une fois, un outil commun

Plusieurs personnes construisent ou adoptent régulièrement des outils communs

Histoires

Plusieurs personnes isolées pensent utile de partager sur leur expérience

Plusieurs personnes se racontent ponctuellement des histoires relatant leur activité

Plusieurs personnes se partagent régulièrement leur retour d’expérience et leurs histoires

Besoin de savoirs similaires

Plusieurs personnes formulent isolément un même besoin de savoirs

Plusieurs personnes ont ont cherché au moins une fois à obtenir des savoirs dont elles avaient un besoin commun

Plusieurs personnes oeuvrent régulièrement à obtenir les savoirs dont elles on tun besoin commun

Pratiques similaires

Plusieurs personnes ont une pratique similaire, de façon isolée

Plusieurs personnes ont partagé au moins une fois leur pratique

Plusieurs personnes partagent régulièrement leur pratique

Figure 4 (p.9) : Définition de critères qualitatifs visant à identifier les graines de communauté de pratique.

Ci-après une grille d’entretien qui offre des points focaux qui se recoupent avec les critères d’évaluation :

Focus

Domaine des Q

Exemples

Critères ciblés

Pratique

Description du cadre de travail

Département, service, équipe, métier, mission, tâches principales

Pratique similaire, sujet d’intérêt commun

Habitudes relationnelles

Interlocuteurs privilégies sur le site

Entraide, connaissance mutuelle, sujet d’intérêt commun

Relations avec l’extérieur

Moteur des relations

Mise en commun de ressources (machines, outils, compétences)

Tâche à réaliser ensemble, groupe de projet, affinités personnelles, partage de retours d’expériences, compétences complémentaires

Action volontaire, pratique similaire, besoin de savoirs similaire, histoires, connaissances mutuelles

Domaine d’activité similaire ou complémentaire, obligation hiérarchique

Mode d’échange

Rencontre

Echange un par un, en groupe, par la pratique, sur le terrain

Histoire, pratique similaire

Outils collaboratifs

Discussion, collaboration

Outils partagés

Capitalisation

Capitalisation existante des connaissances, mémoire de l’activité

Bdd personnelles ou collectives, classeurs, synthèses

Besoin de savoirs similaires, outilos partagés

Partage

Partage des connaissances et des pratiques

Diffusion des objets capitalisés, réunions de partage, partage transversal ou dans le service

Sujet d’intérêt commun

Mode de partage existant

Action volontaire, entraide, appréhension commune

Outils de travail

Construction de supports spécifiques à la pratique, outils de partage et de diffusion

Dossiers partagés, fichiers excel de gestion de projet, fichiers ppt de présentation interne ou externe

Outils partagés, action volontaire, besoin de savoirs similaire

Sources d’information

Dans ou hors l’entreprise

Savoir quelle personne contactern sujet, domaine de recherche

Connaissance mutuelle, besoin de savoirs communs

Idées émergentes

Amélioration du partage

Action volontaire, appréhension commune, outils partagés

Figure 5 (p.11) : Focus des questions permettant d’identifier nos critères

Source

Cappe, E. (2005). Identification de graines de communauté de pratique : mise en œuvre au sein d’une entreprise de microélectronique. Dans XIVème conférence internationale de management stratégique. Angers: AIMS.

Leave a Reply