Communautés de pratique
Des écosystèmes pour l'apprentissage, le travail et l'innovation.
5 obstacles à surmonter pour accroître les interactions

Quarterly, Matson et Prusak ont réalisé un article sur la stimulation de la productivité des travailleurs du savoir. Ils mettent en évidence cinq obstacles issus de leurs recherches.

  1. Physique. La distance est un obstacle qui empêche les gens de travailler et d’interagir facilement.
  2. Techniques. Soit les outils manquent, soit ils sont inadaptés (pour la collaboration), d’autant plus qu’il existe une séparation physique entre les personnes.
  3. Social ou culturel. Un domaine sous-estimé et de grande importance. Si la culture ne valorise pas les interactions (prendre la parole, poser des questions, parler les uns aux autres), cela ne se fera pas (je rajouterais : si la culture ne favorise pas l’ouverture, le droit à l’erreur, si elle ne cultive pas la confiance, si elle favorise uniquement le fonctionnement en silos, la compétition entre collaborateurs, la rationalisation, le contrôle…)
  4. Contextuelles. Ce sont des obstacles qui sont créés par le manque de compréhension les uns les autres en raison de la discipline ou de son rôle dans l’organisation.
  5. Temporel. Ca va de soi ! Pas assez de temps pour avoir des interactions efficaces. Et quelles sont alors les conséquences d’interactions défectueuses ou manquantes ? Demander à faire plus sans plus de moyens rencontre ici ses limites.

Leave a Reply