Communautés de pratique
Des écosystèmes pour l'apprentissage, le travail et l'innovation.
Categories: Auteurs, Billet | Add a Comment

Présentation Traditionnellement, la dimension sociale de notre identité est assurée par un sentiment d’appartenance à des groupes sociaux plus ou moins larges, dans lesquels notre généalogie nous a objectivement inscrit. Les groupes d’apparte­nance sont variables culturellement et historiquement (castes, clans, classes sociales, nations, régions, quartiers, villages, commu­nautés religieuses ou ethniques, etc…). Le sentiment d’appartenance est […]

Le design de l’apprentissage : Un soutien à la pratique et l’identité
C’est une architecture au service du caractère informel, structuré, expérientiel et social de l’apprentissage. Le design vise la combinaison fructueuse des dimensions de l’apprentissage et des modes d’appartenance.

L’identité Nous prenons conscience de nous-mêmes par ce qui est familier ou ce que nous pouvons négocier et qu’en contrepartie, nous prenons conscience de ce que nous ne sommes pas par ce qui est étranger, inexplicable et hors de contrôle (p.188) Pour Wenger, l’identité est vue comme un processus de constitution mutuelle entre la personne […]

La pratique « C’est la construction collective d’une pratique interne qui permet de satisfaire les attentes institutionnelles (p.52) »: Le concept de pratique est associé à faire, mais pas strictement en tant que tel. C’est faire dans un contexte historique et social qui donne uns structure et une signification à ce que l’on accomplit.[…]Une telle conception de […]

La théorie des communautés de pratique propose une théorie de l’apprentissage qui découle de l’hypothèse suivante : l’engagement dans une pratique sociale est le processus fondamental par lequel on apprend et on évolue en tant qu’être humain.

Categories: Auteurs, Ouvrages | Add a Comment

Le collectif d’auteurs a mené une démarche de réflexion visant à comprendre les communautés virtuelles d’enseignants en adoptant trois points de vue complémentaires : celui des enseignants qui y participent en décrivant le fonctionnement de plusieurs d’entre elles, celui des formateurs d’enseignants en analysant les conditions de participation et d’apprentissage et enfin celui des chercheurs en éducation en tentant de comprendre et de formaliser ce phénomène.

Historique Sfard Anna (1998) a distingué deux métaphores pour comprendre l’apprentissage : La métaphore de l’acquisition et la métaphore de la participation (voir également Lave, Rogoff). Ces 2 métaphores, augmentées par celle de Paalova (2003), ont un double intérêt. Elles permettent d’expliquer les processus d’apprentissage et elles tentent de réconcilier différentes écoles : les cognitivistes/contsructivistes […]

Pour Lave et Wenger, l’apprentissage est un processus de participation dans une communauté de pratique, participation qui est d’abord légitimement périphérique mais qui augmente graduellement dans l’engagement et la complexité. C’est ce qu’ils appellent la participation périphérique légitime, les apprenants se déplaçant vers la pleine participation aux pratiques socioculturelles de leur communauté. La participation périphérique légitime fournit un moyen de discuter des relations entre les nouveaux venus et les expérimentés à propos de leurs activités, identités, artefacts, connaissances et pratiques.

Repris de la revue Pratiques de formation-Anlyses (2008), cet article synthétisé de G. Brougère informe du parcours de Jean Lave, figure importante du paradigme de l’apprentissage situé, co-inventrice de la notion de CoP avec Etienne Wenger.